S'habiller comme les grands

Aujourd'hui je me suis levée avant tout le monde pour choisir mes vêtements, seule !

Cher Journal,
Tous les matins, avant d’aller à l’école, ma maman choisit mes vêtements. Mais aujourd’hui j’ai voulu me débrouiller toute seule, comme une grande. 
Je me suis réveillée avant tout le monde, pour pouvoir avoir le temps de réfléchir à ce que je pourrais mettre. Tu sais, c’est pas si facile que ça de s’habiller, ça demande beaucoup de réflexion quand on a pas l’habitude !
D’abord, j’ai regardé quel temps il faisait dehors. Il était très tôt alors il y avait un peu de brouillard et le vent était frais. Je me suis dit qu’il fallait que je sois bien couverte pour ne pas avoir froid dans la journée.
J’ai commencé par prendre mes sous-vêtements puisque ce sont les choses à mettre en premier. Ca m’est déjà arrivé d’oublier de les mettre et c’est pas très agréable. Le pire ce sont les chaussettes, après j’ai des ampoules aux pieds quand je n’en porte pas et que je mets mes chaussures de sport. Mais aujourd’hui je suis une grande fille et je n’oublie pas. J’ai réussi à dégoter ma paire préférée, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas mise et j’étais très contente de savoir que j’allai passer la journée avec. Elle est très épaisse et toute douce, ce sont des chaussettes d’hiver et vu le froid qu’il faisait ce matin, j’étais sûre que c’était ce qu’il me fallait.
Après, j’ai cherché l’endroit où ma maman range mes pulls, dans la garde robe. Ça n’a pas été trop compliqué à trouver. J’ai d’ailleurs vu un pantalon très joli. Je ne sais pas pourquoi je ne l’avais jamais aperçu avant mais je l’ai adoré. C’est un pantalon jaune avec des motifs de perroquet partout. Il était un peu petit mais après avoir forcé quelques minutes, j’ai réussi à l’enfiler et je me suis trouvée très exotique en le portant.
Après ça, il me restait à trouver un tee-shirt et un pull. Je commençais à en avoir un peu marre de chercher alors j’ai remis mon tee-shirt de la veille...
Et je savais quel pull je voulais : mon pull de marin. C’est un pull bleu sombre avec des bandes blanches. Quand je le mets j’ai l’impression d’être le Capitaine Cousteau à bord de son navire. Tu connais le Capitaine Cousteau ? Non ? Oh je t’en parlerai un jour alors, c’est un grand homme qui a fait de la plongé sous marine. D’ailleurs il portait tout le temps un bonnet rouge et comme j’en ai un presque identique, je l’ai posé sur ma tête et j’ai passé la journée avec.
Après ça, je suis allée me voir dans la glace, j’étais très fière de moi. Je trouve même que c’était mieux que quand maman choisit ce que je dois porter. Il ne restait plus que mon gros manteau et mes gants et j’étais ready to go ! Ah non, j’avais oublié quelque chose d’autre en fait. Tu devines ce que c’est ? Non ? Je te donne un indice : ça sert à marcher.....  J’avais oublié de mettre mes chaussures !
Comme j’étais pressée d’aller à l’école montrer à mes copines que j’étais une grande, moi aussi, je suis allée frapper à la porte de la chambre de mes parents, pour qu’ils se réveillent et qu’ils m'emmènent rapidement. C’est ma maman qui s’est levée la première et qui a fait une tête toute étonnée en me voyant habillée !
"Tu as vu, j’ai tout choisi moi même" j’ai dit en tournant sur moi même pour lui faire voir. 
"C’est très bien, ma puce, mais tu sais qu'aujourd'hui, il ne va pas faire froid toute la journée. Tu ne penses pas que tu devrais te couvrir un peu moins ? Et ce pantalon n’est pas un peu petit ?
Tu sais, cher journal, j’étais sûre que ma maman ne serait pas d’accord avec ce que j’avais choisi mais j’ai tenu bon et je suis allée à l’école comme cela. Et je me suis rendu compte qu’elle avait raison. Dans l’après midi, le soleil s’est levé et il faisait vraiment chaud, j’ai du enlever beaucoup de couches de vêtements pour éviter de transpirer. Et mon pantalon était peu être un peu serré aussi, j’ai eu des fourmis dans les jambes dans la journée…
Je devrais écouter plus souvent les adultes quand même…
Oh ! Et j’ai pris une photo de moi, regarde ! J’espère que tu aimeras bien ce que j’ai choisi, tu aurais mis quoi toi ?